agence webmarketing Paris

Puerto Natales, une ville portuaire chilienne qui vaut le détour

Avec une superficie de 756 102 km2, il n’est pas étonnant que le Chili soit riche en paysages différents, tous rayonnant d’une beauté naturelle sans égal. Le nord du pays, par exemple, est fréquenté par les étrangers attirés par les lagunes de l’Altipano, l’architecture d’origine inca ou encore les geysers du Tatio et l’étrange Valle de la Luna. D’autres, par contre, se laissent séduire par la zone australe, dotée d’endroits intéressants comme la Patagonie, l’archipel de Chiloé, la lagune de San Rafael et le parc national de Torres del Paine. C’est l’un des plus connus des parcs nationaux du Chili, accessible depuis Puerto Natales. Mais avant d’explorer le parc, une halte dans cette ville s’impose.

Visiter le monument naturel Cueva del Milodón de Puerto Natales

Puerto Natales est une ville portuaire située en Patagonie, dans le sud du pays. Cette région est célèbre pour son site du mylodon, un mammifère herbivore pouvant atteindre 3 m de long et une masse d’une tonne. Pour connaître l’histoire du milodón, nom espagnol de l’ancien paresseux terrestre, les vacanciers se rendront à 24 km au nord-ouest de Puerto Natales. Cette excursion, qui fait partie de leur voyage Chili, les mènera au monument naturel Cueva del Milodón, niché au creux du Cerro Benítez, une montagne se trouvant dans la région de Patagonie. Le monument est composé de nombreuses grottes et cavités rocheuses, surnommées « Silla del Diablo » ou « chaises du Diable ». La plus grande d’entre elles, mesurant 200 m de long, s’appelle « grotte du Mylodon ». Elle a été découverte par l’explorateur allemand, Hermann Eberhard, qui y a extrait un important morceau de peau d’un animal inconnu. D’après les analyses, il s’agissait des restes du mylodon, éteint à la fin du Pléistocène, c’est-à-dire la plus ancienne ère géologique du Quaternaire et l’avant-dernière sur l’échelle des époques géologiques. À l’entrée du monument, on a érigé une réplique grandeur nature de cette espèce préhistorique.

De Puerto Natales au parc national Torres del Paine

En partant de Puerto Natales, les randonneurs se dirigeront vers le parc national Torres del Paine, qu’ils avaient choisi expressément pour sa richesse faunistique. En effet, à part ses 26 espèces de mammifères, le parc abrite 118 familles d’oiseaux, dont les pics et ouettes de Magellan, les nandous de Darwin, les conures magellaniques et les condors des Andes sont endémiques au Chili. Certains volatiles sont menacés de disparition, comme le nandou de Darwin, l’ouette à tête rousse et le Coscoroba blanc. En plus, les amateurs d’ornithologie admireront quelques oiseaux rares comme la buse de Patagonie, l’attagis de Gay, l’épervier bicolore et le héron cocoi et d’autres animaux plumés considérés comme vulnérables : cygne à cou noir, faucon pèlerin, pic de Magellan et bécassine de Magellan. Par ailleurs, les passionnés d’animaux sauvages y verront trois types d’amphibiens, désignés par leurs noms scientifiques : Batrachyla leptopus, Nannophryne variegata et Pleurodema bufonina, ainsi que quelques reptiles et six espèces de poissons, dont deux indigènes et quatre exotiques : truite de mer, truite arc-en-ciel, saumon coho. À part cela, les visiteurs pourront croiser quelques-uns des carnivores suivants : chat de Geoffroy, puma, renard de Magellan et moufette de Patagonie, s’ils ont peu de chance d’apercevoir une belette de Patagonie ou un Grand tatou velu, vu leur rareté.