Comment se faire aider pour la déclaration de ses revenus fonciers ?

De nombreuses personnes se perdent facilement sur le remplissage d’un formulaire de déclaration de revenus fonciers. Et lorsque les conseils des entourages, familles ou voisins ne sont pas d’une très grande aide, le recours à un service particulier s’avère nécessaire.

Sociétés de services aux particuliers, quel est leur rôle ?

Se charger soi-même de la gestion locative de ses biens est tout à fait possible. Mais, quand il s’agit de régler ses revenus fonciers, les choses peuvent se compliquer surtout pour les néophytes. Dans ces cas-là, une aide extérieure n’est pas de refus.

Mis à part les services d’aide en ligne, il existe aussi les sociétés de services aux particuliers. Leurs prestations ne se limitent pas uniquement à l’entretien et au dépannage. Elles ont aussi une équipe bien formée pour les services administratifs, comptabilité, juridiques et fiscalités. L’aide à la déclaration de revenus fonciers fait partie des services les plus demandés par les particuliers.

Ces sociétés assistent leurs clients à déclarer leurs revenus fonciers de façon optimale en les guidant dans la manière de remplir leur feuille d’impôt avec facilité. Le recours à des services particuliers comme cela permet de limiter les risques d’erreur et de prélèvement sur leurs impôts. Elles peuvent fournir à ces contribuables toutes les informations nécessaires dont ils ont besoin en fonction de leur régime d’imposition. Certains d’entre eux ne connaissent pas le montant de leurs parts fiscales encore moins leurs avantages.

Déclaration de revenus fonciers, de quoi il s’agit ?

Les tâches administratives, telles que la déclaration de revenus fonciers, qui découlent d’une gestion de logements locatifs sont parfois compliquées et finissent par décourager certains propriétaires. Avant de les déclarer aux impôts, il faut d’abord choisir le régime d’imposition adapté.

Il existe deux types de régime d’imposition, dont le régime réel et le régime micro-foncier :

–              Le régime micro-foncier est un régime simplifié imposé aux bailleurs dont les recettes locatives du foyer fiscal sont inférieures à 15 000€ par an (hors TVA). Sont concernés par ce régime, la location meublée et les parts SCPI ou SCI. Avec ce régime s’applique automatiquement un abattement de 30% pour couvrir toutes les charges locatives.

–              Le régime d’imposition réel concerne les recettes locatives supérieures à 15 000€ par an. Les charges déductibles sont les dépenses liées aux travaux d’aménagement ou rénovation, les charges de copropriété, les primes d’assurance, les taxes foncières et bien d’autres encore.